footer

Du mercredi 5 au jeudi 6 mai 2021 Carrefour des Gestions Locales de l'Eau 2021 Carrefour des gestions locales de l'eau

BIRDZ

 

L’IoT pour mieux gérer les réseaux de poteaux incendie

 

Les poteaux incendie sont un outil majeur de la défense anti incendie mise en place par les collectivités. Il n’en restent pas moins des équipements clés des réseaux d’eau potable et leur utilisation peut occasionner de nombreux problèmes d’exploitation. Coup de bélier, vol d’eau, street pooling, autant de phénomènes qui mettent en risque la qualité du service. 

Zoom sur les dispositifs et solutions à la disposition des exploitants.

 

Concilier protection des personnes et maintien du service

Pour les exploitants l’enjeu est triple : permettre aux services de défense incendie de faire leur travail, garantir la santé publique des habitants desservis par le réseau d’eau dont les poteaux incendie font partie et éviter les dégâts matériels. Leur rôle est, en effet, de fournir aux pompiers de l’eau en débit et quantité nécessaires, via des poteaux disposés de façon à couvrir l’ensemble des zones à protéger. Néanmoins, tous les professionnels de l’eau connaissent les risques liés à l’utilisation de ces poteaux : coups de bélier entraînant des casses de canalisation et des coupures de l’alimentation en eau, eaux rouges dans le réseau suite à des problèmes de pression, ou encore gaspillages énormes liés aux vols d’eau, street pooling et autres utilisations détournées des hydrants. 

 

Impacts matériels et économiques souvent sous-estimés

Alors que le Grenelle II fixe aux collectivités des objectifs pour limiter les pertes d’eau, une visibilité sur les volumes d’eau perdus du fait de ces utilisations détournées s’avère essentielle. Ainsi, 600.000 m3 d’eau ont été gaspillés en Île-de-France au seul mois de juin 2017 à cause du street pooling, selon le Syndicat des Eaux d’Ile de France. Cela représente 240 piscines olympiques et une facture de 600.000 à 800.000 euros pour le syndicat, auxquels s’ajoutent les coûts indirects pour les collectivités (interventions des équipes notamment). Le rendement des réseaux s’en ressent, sans compter les impacts matériels déjà cités.

 

Suivre les données des poteaux incendie : une bonne pratique pour limiter les risques

Aujourd’hui, des offres apparaissent pour accompagner les exploitants dans leur démarche d’aide aux services de défense incendie et de maintien de la desserte d’une eau de qualité. C’est le cas des modules radio connectés APILINK, développés par Birdz, qui permettent de suivre le parc de poteaux - quel qu’en soit le fabricant*- en enregistrant les ouvertures et fermetures des poteaux et en estimant le volume sorti du réseau. Ils permettent ainsi d’affiner les données relatives au rendement de réseau, en distinguant les volumes perdus en fuite de ceux utilisés pour éteindre les feux. Les données captées permettent également d’identifier les potentiels vols d’eau, ou phénomènes de street pooling, et ainsi prévenir les risques sur le réseau : bris, coups de bélier, blessures occasionnées par l’utilisation sauvage des poteaux ou encore eaux rouges. Ils reconnaissent, en outre, la signature des contrôles périodiques (une obligation des services de l’eau bien connue des exploitants) et permettent de s’assurer que l’ensemble du parc a bien été contrôlé, de façon à ce qu’il soit exploitable par les SDIS en cas d’incendie et ainsi garantir la sécurité publique.

 

*Liste des poteaux compatibles au 01/12/2020 : BAYARD (Emeraude, Saphir, Rétro, 4Bis Choc), Pont-à-Mousson (Atlas, Rationnel, Tri), VAG (Nova F)

 

Pour en savoir plus :

https://www.birdz.com/fr/birdz/apilink-suivi-activite-poteaux-incendie/ 

contact@birdz.com 



Publié le 29/04/2021
F.A.Q