footer

Du mardi 20 au mercredi 21 octobre 2020
LES SABLES D'OLONNE, France
Université d'été du THD

Save the date

Edito de Etienne DUGAS

2 questions au Président d'InfraNum

« Les entreprises de la filière ont été extrêmement impactées lors de cette crise sanitaire, de quelle façon InfraNum les a-t-elle accompagnées et quelle est leur situation quelques semaines après le déconfinement ? »

Depuis le début de la crise sanitaire, la fédération InfraNum s’est mobilisée pour garantir un plan de continuation de la filière des infrastructures numériques dans son ensemble à la fois pour ce qui relève des activités de maintenance, mais aussi des activités de production, stratégiques en termes d’emploi et de développement. Pendant le confinement, nous échangions chaque semaine avec la Direction générale des entreprises, l’Agence nationale de la cohésion des territoires, les collectivités, l’Arcep ainsi que l’ensemble des services de l’État concerné afin de leur faire remonter les points de blocage à la reprise des activités. Ces points d’échanges réguliers nous ont permis de réaliser des avancées non négligeables sur des aspects réglementaires ainsi sur les questions de santé et de sécurité des collaborateurs.

InfraNum a participé à la descente d’information et informe hebdomadairement ses adhérents quant à l’évolution de la situation en France et l’international (en lien avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères). Nous partageons également toutes les informations utiles concernant les dispositifs de soutien aux entreprises ainsi que les aides mises en place par les collectivités qui se mobilisent en faveur des entreprises de leur territoire.

La crise sanitaire a révélé le rôle essentiel des infrastructures numériques pour la vie économique et sociale de notre pays et donc l’importance d’une généralisation des déploiements en Très Haut Débit sur tout le territoire.

Depuis le mois de mars, les entreprises de la filière font tout leur possible pour assurer un maximum leurs activités, qu’elles soient de maintenance ou de production. Aujourd’hui, les entreprises de la filière reprennent progressivement leurs activités dans le respect des gestes barrières et des autres contraintes sanitaires, mais de nombreux points restent encore en suspens. Les entreprises attendent un soutien plein et entier eu égard aux enjeux du déploiement rapide du FttH.

« L’Université d’été du THD sera l’occasion de faire le point sur le plan de relance des infrastructures numériques présenté mi-juin. Quel est l’objectif de cette grande étude ? »

La fédération InfraNum a confié aux cabinets Ernst & Young associé à Tactis la réalisation d’une vaste étude d’impact de la crise Covid-19 sur la filière des infrastructures numériques. Après un diagnostic précis de la situation, l’enjeu a été d’évaluer l’ampleur des besoins et les modalités de la relance pour l’ensemble des acteurs concernés. Au-delà d’un chiffrage financier, qui sera présenté au gouvernement, il s’agit de proposer un véritable plan de réorganisation de la filière dans le but de reconstruire autrement : vers plus de résilience et de développement durable.

Baisse d’activité et de rentabilité, surcoûts de production d’une prise fibre, menace sur l’activité de nombreuses TPE-PME… face à la brutalité du choc, la filière fait face aujourd’hui à des problèmes qui persisteront malgré le déconfinement et qui risquent fortement d’altérer la tenue des engagements calendaires du plan gouvernemental. En tant qu’activité reconnue comme essentielle, les télécommunications et leurs infrastructures doivent faire l’objet de mesures précises dans le cadre du plan de relance de l’économie française qui sera dévoilé au mois de septembre par le ministre de l’économie.

L’emploi local et la formation, le mix technologique, la numérisation des entreprises, le développement des smart territoires, la réindustrialisation française, etc. sont autant de sujets dont les modalités de relance doivent être pensées pour renforcer la filière des infrastructures numériques à travers plus de résilience et contribuer positivement à la transition écologique. Tous ces sujets seront bien entendu au cœur des discussions lors de l’université du Très Haut Débit. Je donne ainsi rendez-vous à tous les acteurs du THD pour échanger et mettre en œuvre le plan de relance afin de réussir le pari du Très Haut Débit pour tous les Français dans tous les territoires.

F.A.Q