footer

Le mardi 6 juillet 2021 Les Assises internationales du Bien Vieillir Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole

Un plan de relance en attendant le projet de loi Grand Age et autonomie

Ce plan de relance est envisagé pour rassurer les professionnels, comme une étape en attendant la sortie de crise.
Une attention particulière est portée sur les métiers.

En effet, si la pandémie a rendu plus essentielle l'étude rapide et la mise en application de la loi grand âge et autonomie, le plan de relance prévoit la création
de plusieurs milliers d'emplois à domicile et en établissements. L'accent est donc mis sur le recrutement des métiers du grand âge pour favoriser la création de diplômes et de certifications. Des passerelles entre pratiques et professionnalisations doivent viser une meilleure attractivité du secteur.

Les acteurs du secteur du bien-vieillir restent sceptiques : la sortie de crise sanitaire n'est pas encore visible et le calendrier parlementaire dense ne permettra pas à l'exécutif de se saisir pleinement du sujet avant les présidentielles.

Alors, pour temporiser et ne pas oublier l'objectif final du vote de la loi, des concertations sont organisées par l'ARS et la DGCS autour du développement d'un plan solidarité grand âge.
Avec leurs reports en série - krach boursier en 2011, COVID-19 en 2020 - les réformes autonomie et le 5e risque laissent le secteur à la fois inquiet et pleinement engagé.

Loi grand âge et autonomie : rappel des grandes étapes du projet de loi

Retour sur la notion de cinquième risque

 

Source : Silvereco.fr



Publié le 28/04/2021
F.A.Q