footer

Du jeudi 18 au vendredi 19 novembre 2021
Lens, France
Forum National de la Gestion Durable des Eaux Pluviales

TENCATE AQUAVIA

 

Gestion des eaux pluviales : et si on parlait d'infiltration propre ?

Exemple avec la commune de Bruay sur l’Escaut et la rénovation de la place des Farineau.
 

 

De nos jours, les réseaux d’assainissement unitaires ne sont souvent plus adaptés pour gérer en même temps les eaux pluviales et domestiques. Vite saturés, notamment en cas de fortes précipitations, ils débordent provoquant des déversements pollués répétitifs et des inondations. Il en va partiellement de même pour les réseaux pluviaux. Or le redimensionnement des réseaux n’est ni une solution économique ni une solution durable.

Une solution privilégiée par les Agences de l’Eau et par les collectivités territoriales pour désaturer les réseaux de collecte et permettre à l’eau de retrouver son cycle naturel, est d’infiltrer ces eaux pluviales. Par ailleurs, en zone urbaine, les eaux pluviales se chargent en micropolluants notamment les hydrocarbures et les H.A.P, en ruisselant au contact des surfaces imperméables (voiries, routes, parking).

On peut se demander comment protéger la qualité de l’eau, des sols et préserver la biodiversité lors de l’infiltration de ces eaux pluviales polluées ?

A Bruay-sur-l’Escaut (59), afin de limiter le volume d’eau pluviale dans le réseau unitaire de la ville et le nombre de rejets annuels par les déversoirs d’orage, deux bassins de rétention et d’infiltration ont été construits sous la place des Farineau, devant et à l’arrière de la mairie. L’environnement urbain de la place, la proximité de la départementale et le trafic majoritairement constitué de véhicules légers a conduit le Syndicat Intercommunal d’Assainissement de Valenciennes (SIAV) à privilégier l’aquatextile TenCate GeoClean® pour dépolluer les eaux de ruissellement lors de leur infiltration.

Cet aquatextile oléo-dépolluant actif a été installé autour des deux bassins de rétention et d’infiltration où sa fonction de dépollution de l’eau de ruissellement s’articule autour de 3 actions : permettre une infiltration instantanée grâce à sa forte perméabilité (>10-2 m/s) ; nettoyer les eaux de ruissellement de la pollution diffuse en fixant les hydrocarbures dont les HAP sur sa structure filamenteuse, et stimuler leur biodégradation sur le long terme.

Aujourd’hui, sous la place rénovée de la mairie, les eaux de ruissellement du bassin versant d’environ 1,4 ha, composé de toitures, de voiries et de parking, polluées par les dépôts et les fuites d’hydrocarbures et de HAP, sont recueillies par plusieurs bouches à décantation équipées de filtres à MES (type MEAPUR) qui abattent une fraction conséquente de la pollution. Ces eaux sont ensuite injectées vers deux bassins enterrés en série, puis infiltrées. 

 

Les bassins enterrés sont constitués d’une Structure Alvéolaire Ultralégère (SAUL) posée sur une couche de graviers drainants. La surface totale d’infiltration en fond est d’environ 1300 m². La hauteur de la SAUL est de 60 cm permettant de stocker environ 780 m3 d’eau polluée. L’aquatextile enveloppe les caissons de la SAUL sur le fond et sur les parois verticales (voir schéma). Les hydrocarbures (dont les HAP) sont fixés sur les filaments continus oléophiles au moment où l’eau percole à travers l’aquatextile. L’eau, après avoir traversé la matrice textile est épurée. Elle s’écoule ensuite dans la couche de gravier drainant puis s’infiltre dans le sol avec une teneur résiduelle en hydrocarbures de moins de 2 mg/l. L’activateur naturel de croissance, mis à disposition par les filaments de l’aquatextile, permet ensuite d’accélérer et d’amplifier la biodégradation des hydrocarbures par les microorganismes naturellement présents dans le sol et l’eau qui colonisent sa structure poreuse. La biodégradation systématique et progressive des hydrocarbures maintient ainsi la capacité de fixation de l’aquatextile sur le long terme.

Le traitement des eaux, assuré par l’aquatextile oléo-dépolluant actif, s’est avéré être la meilleure solution technique par ses performances sur ce projet constitué de plusieurs bouches d’injection avec filtre, par rapport à d’autres techniques de séparation des hydrocarbures, et par son économie à l’exploitation grâce à son fonctionnement ne nécessitant aucun entretien. 

Dépolluer les eaux pluviales lors de l’infiltration c’est faire le choix d’une gestion durable et intégrée des eaux pluviales ; c'est à dire rester au plus proche du grand cycle naturel de l'eau. Et c’est bien pour faire face à la nécessité de lier l’aménagement du territoire et la préservation des milieux, que TenCate AquaVia a développé cette solution capable de nettoyer naturellement les eaux pluviales : TenCate GeoClean®.

Cet aquatextile permet d’associer une gestion quantitative des eaux pluviales à la source à une gestion qualitative en dépolluant naturellement ces eaux des hydrocarbures, dont les HAP, lors de leur infiltration dans le sol.

 

Info du projet

Lieu : Bruay-sur-l’Escaut (59) - France

Application : Bassin en SAUL pour stockage et infiltration des eaux de ruissellement de parking, voirie, trottoirs et toitures

Maître d’ouvrage : Syndicat intercommunal d’assainissement de Valenciennes (SIAV)

Maître d’œuvre : AMODIAG Environnement

Entreprise TP : RAMERY

 

 

Contacter Christine Lièvre, notre ingénieure d’affaires, pour en savoir plus sur notre aquatextile oléo-dépolluant actif.

c.lievre@tencateaquavia.com

www.tencategeoclean.com | contact@tencategeoclean.com 

9 rue marcel Paul, 95 870 Bezons

 

 



Publié le 27/10/2021
F.A.Q