footer

Du mercredi 5 au jeudi 6 mai 2021
BRUZ, France
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau - RENNES Carrefour des gestions locales de l'eau

Save the date

Les Speed Meetings

Vous souhaitez avancer sur un projet, échanger sur une démarche en cours, ou proposer une solution aux institutionnels, scientifiques, et acteurs du territoire, présents sur notre espace “speed meeting” ?

Profitez de notre nouvelle programmation de sujets innovants en mode interactif ! Planification des rendez-vous (créneaux de 10 min) et inscription sur notre plateforme en ligne reservio.

 

MERCREDI 29 JANVIER 2020

 

 

9h30-10h30  : Un Fonds Vert Régional en faveur de l’eau et de la biodiversité, comme réponse à un impératif de solidarité et comme outil de coopération public –privé, Seriez-vous prêt à vous engager ? Avec la Région Bretagne 

S’appuyant sur une mobilisation historique des acteurs en Bretagne, la politique de l’eau a permis d’en améliorer la qualité au regard de la DCE, renforçant un maillage de territoires dont les masses d’eau sont en bon état.

Pour autant, dans un contexte de rigueur budgétaire, les enjeux aujourd’hui pour ces territoires sont majeurs : comment préserver cette ressource en eau et en biodiversité ? Quelles sources de financement pour maintenir des projets préservant les espaces naturels et les milieux aquatiques?

La mobilisation de moyens adaptés à ces enjeux reste une problématique centrale pour les acteurs bretons. Engagés dans la transition écologique à travers la BreizhCop et le SRADDET, les territoires impulsent un changement et initient une réflexion sur la constitution d’un Fonds Vert Régional en faveur de l’eau et la biodiversité.

La Région Bretagne souhaite concevoir ce Fonds Vert comme outil financier innovant associant différentes catégories de contributeurs, en particulier privés, ou encore au travers des obligations réglementaires en matière de compensation.

Pour réussir, les institutions régionales impliquent toute entreprise, acteur financier ou citoyen responsables qui souhaitent se mobiliser ou soutenir ce financement local vertueux et participatif. Si le sujet vous intéresse mais vous n’êtes pas disponible aux créneaux proposés, n’hésitez à venir échanger directement sur notre stand Région Bretagne.

 

Masses d’eau en Bon Etat : peut-on et comment adapter le dispositif européen « Continuités écologiques -Trame verte et bleue » à l’enjeu du maintien du Bon état ? Avec la Région Bretagne 

Dans le cadre des réflexions menées actuellement sur la rédaction des nouveaux dispositifs financiers européens pour 2021-2027, la Région Bretagne en tant que gestionnaire, souhaite recueillir et faire émerger des idées des acteurs locaux pour construire des dispositifs futurs plus adaptés aux réalités et besoins des territoires tout en répondant aux exigences de la DCE.

Si le sujet vous intéresse mais vous n’êtes pas disponible aux créneaux proposés, n’hésitez à venir échanger directement sur notre stand Région Bretagne.

 

Suivi de la qualité des eaux  : partage de l’information, de la bancarisation à l’exploitation rapide des données. Avec le Département des Côtes d’Armor

Impliqué depuis les années 80 dans le suivi de la ressource en eau, le Département des Côtes d’Armor dispose d’une base de données aux différents modules, allant de la bancarisation à une exploitation rapide des données tant qualitatives que quantitatives.

Dans l’objectif de mettre à disposition cet outil web au service des acteurs de l’eau, le Département propose une présentation du logiciel AquaTIC, en présence de l’éditeur.

Le sujet vous intéresse mais vous n’êtes pas disponible aux créneaux proposés : n’hésitez à venir nous rencontrer sur le stand « Département des Côtes d’Armor » !

 

12h00-13h00 : Développement des eaux non conventionnelles: comment mener à bien un projet dans vos territoires ? Avec AMORCE

Les Assises de l’eau ont fixé un objectif de triplement de l’utilisation d’eaux non conventionnelles d’ici 2025.  Sans attendre ces annonces, certains territoires s’étaient déjà engagés dans cette voie qui s’avère semée d’embûches. Comment surmonter ces difficultés pour passer du stade « expérimental » ou anecdotique à une forme d’automatisme pour intégrer les eaux non conventionnelles dans les stratégies de gestion des ressources des collectivités? Venez échanger sur vos projets avec Florent COSNIER, juriste et Muriel FLORIAT, responsable du pôle Eau d’AMORCE.

 

14h00-16h00 : Un réseau d’acteurs sur l’eau en Ville, quels scénarios envisagés pour sa création ? Avec Agrocampus Ouest

L’Agence de l’Eau Loire Bretagne, Rennes Métropole, Brest Métropole ont commandité une étude portée par Agrocampus Ouest sur les besoins des acteurs de la gestion de l’eau en ville. Le but est de réfléchir sur la mise en place d’un réseau d’acteurs facilitant la gestion intégrée de l’eau avec les métiers de l’aménagement urbain.

Vous souhaitez échanger sur les résultats de l’étude ? Vous souhaitez donner votre avis sur la structuration du réseau ou vous impliquer dans ce type de réseau ?

Venez en discuter avec Marion Diaz, chargée de ce projet.

 

16h00-17h00 : Comment mettre en place un projet de Trame Bleue sur votre Territoire communal ou intercommunal ? Avec URCPIE

En déclinaison de l’outil CHEMINS, élaboré par l’URCPIE et l’INRA, et sa boîte à outils pour la mise en place d’une trame verte et bleue sur votre territoire, un volet spécifique sur la Trame bleue reste à tester, compléter et affiner. Venez témoigner, questionner, s’interroger avec l’équipe CHEMINS pour y parvenir et l’adapter à vos attentes.

Si le sujet vous intéresse mais vous n’êtes pas disponible aux créneaux proposés, n’hésitez à venir échanger directement sur notre stand au village des associations.

 

Venez découvrir la boîte à outils LigérO de suivis des milieux humides. Avec le Forum des Marais Atlantiques FMA

La boîte à outils LigérO de suivis des milieux humides à disposition des maîtres d’ouvrages, est disponible. Vous voulez en savoir plus, venez rencontrer Audrey DURIEZ du FMA pour en discuter et mieux la découvrir.

 

Un Fonds Vert Régional en faveur de l’eau et de la biodiversité, comme réponse à un impératif de solidarité et comme outil de coopération public –privé, Seriez-vous prêt à vous engager ? Avec la Région Bretagne

La mobilisation historique des acteurs en Bretagne a permis d’améliorer la qualité des masses d’eau, qualifiées en bon état au regard de la DCE. Toutefois, des besoins importants sont nécessaires pour répondre aux enjeux de l’eau, de la biodiversité et de préservation de l’environnement en Bretagne ;

Dans un contexte de rigueur budgétaire, la mobilisation de moyens adaptés à ces enjeux reste une problématique centrale pour les acteurs bretons. Quelles sources de financement pour des projets de préservation ?

Les institutions régionales souhaitent impliquer de nouveaux acteurs (privés, financiers, particuliers…) qui désirent soutenir un financement local vertueux et participatif de tels projets.

Si le sujet vous intéresse mais vous n’êtes pas disponible aux créneaux proposés, n’hésitez à venir échanger directement sur notre stand Région Bretagne

 

Projet Interreg « Water Test Network », connaissez-vous ? Si vous êtes PME dans le secteur économique de l’eau cela peut vous intéressez ! Avec BRGM

Projet INTERREG ENO « Water test Network » : jusqu’à 50 k€ d’aide pour encourager l’innovation des PME dans le domaine de l’eau

 

 

JEUDI 30 JANVIER 2020

 

 

9h00-10h00 : Le réseau sur la restauration des zones humides de Bretagne :  vous accompagner dans la mise en œuvre et le suivi d’opérations de restauration de zones humides. Avec le Forum des Marais Atlantiques

Venez découvrir le RERZH : Qu’est-ce que c’est ? Où il en est de sa mise en œuvre ? Le RERZH a comme objectif de faciliter la mise en œuvre d’actions efficaces de restauration des zones humides sur les territoires grâce à un accompagnement des collectivités et la montée en compétence des acteurs de la restauration des zones humides à l’échelle régionale. Pouvez-vous être acteur de ce réseau ? Certainement, venez en discuter avec Armel DAUSSE, chargée du projet.

 

10h00-11h00 : Plan territorial de lutte contre les pollutions plastiques : passer à l’action dans vos territoires ! Avec AMORCE

80% des plastiques en mer viennent des terres, avec comme vecteurs principaux les cours d’eaux et les plages, à cause des dépôts sauvages et des gestes inciviques, les réseaux d’eaux usées (microplastiques issus des eaux domestiques et industrielles) et les réseaux d’eaux pluviales (macro et microplastiqués, lié au lessivage des voiries, caniveaux et revêtements des bâtiments). Fort de ce constat, AMORCE propose aux collectivités de s’engager un véritable plan territorial contre les plastiques, à la croisée de plusieurs politiques territoriales : Cycle de l’eau, Propreté, Gestion des déchets, Voirie, Urbanisme et aménagement des espaces publics, Politique économique et d’insertion…Venez échanger sur cette démarche avec Florent COSNIER, juriste et Muriel FLORIAT, responsable du pôle Eau d’AMORCE.

 

Eau et Littoral : Relevons le défi des macro-déchets littoraux ! Comment se mobiliser collectivement dans le cadre du Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets ? Avec la Région Bretagne

Région littorale, la Bretagne est particulièrement concernée par les macro-déchets échoués sur les côtes dont les origines sont multiples : activités maritimes et littorales génératrices de déchets (pêche, aquaculture, agriculture littorale, etc.), convergence de courants rabattant les déchets d’autres façades maritimes (Espagne et Golfe de Gascogne), trafic maritime important (conteneurs perdus), forte fréquentation des espaces littoraux (tourisme et plaisance) et nombre important de débouchés fluviaux (apports de déchets d’origine terrestre).

Face à ce problème multiforme et multi-causes, de nombreux acteurs interviennent à différents niveaux (collecte, tri, valorisation, prévention…) sans qu’il y ait forcément articulation entre les différentes étapes et les différentes échelles.

La réduction des macro-déchets fait partie des axes identifiés dans la Stratégie de la Bretagne pour la Mer et le Littoral afin de de disposer d’écosystèmes marins et côtiers en bon état écologique et productifs.

Le nouveau Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets de Bretagne (PRPGD) adopté en 2019 propose quant à lui des orientations pour une meilleure gestion de ces déchets maritimes. Comment favoriser une traduction concertée des orientations du PRPGD en actions concrètes, articulées entre elles ?

Si le sujet vous intéresse mais vous n’êtes pas disponible aux créneaux proposés, n’hésitez à venir échanger directement sur notre stand Région Bretagne.

 

Masses d’eau en Bon Etat : peut-on et comment adapter le dispositif européen « Continuités écologiques -Trame verte et bleue » à l’enjeu du maintien du Bon état ? Avec la Région Bretagne

Dans le cadre des réflexions menées actuellement sur la rédaction des nouveaux dispositifs financiers européens pour 2021-2027, la Région Bretagne en tant que gestionnaire, souhaite recueillir et faire émerger des idées des acteurs locaux pour construire des dispositifs futurs plus adaptés aux réalités et besoins des territoires tout en répondant aux exigences de la DCE.

Si le sujet vous intéresse mais vous n’êtes pas disponible aux créneaux proposés, n’hésitez à venir échanger directement sur notre stand Région Bretagne.

 

Suivi de la qualité des eaux  : partage de l’information, de la bancarisation à l’exploitation rapide des données. Avec le Département des Côtes d’Armor

Impliqué depuis les années 80 dans le suivi de la ressource en eau, le Département des Côtes d’Armor dispose d’une base de données aux différents modules, allant de la bancarisation à une exploitation rapide des données tant qualitatives que quantitatives.

Dans l’objectif de mettre à disposition cet outil web au service des acteurs de l’eau, le Département propose une présentation du logiciel AquaTIC, en présence de l’éditeur.

Le sujet vous intéresse mais vous n’êtes pas disponible aux créneaux proposés : n’hésitez à venir nous rencontrer sur le stand « Département des Côtes d’Armor » !

 

11h00-12h00 : Un Fonds Vert Régional en faveur de l’eau et de la biodiversité, comme réponse à un impératif de solidarité et comme outil de coopération public –privé, Seriez-vous prêt à vous engager ? Avec la Région Bretagne

S’appuyant sur une mobilisation historique des acteurs en Bretagne, la politique de l’eau a permis d’en améliorer la qualité au regard de la DCE, renforçant un maillage de territoires dont les masses d’eau sont en bon état.

Pour autant, dans un contexte de rigueur budgétaire, les enjeux aujourd’hui pour ces territoires sont majeurs : comment préserver cette ressource en eau et en biodiversité ? Quelles sources de financement pour maintenir des projets préservant les espaces naturels et les milieux aquatiques?

La mobilisation de moyens adaptés à ces enjeux reste une problématique centrale pour les acteurs bretons. Engagés dans la transition écologique à travers la BreizhCop et le SRADDET, les territoires impulsent un changement et initient une réflexion sur la constitution d’un Fonds Vert Régional en faveur de l’eau et la biodiversité.

La Région Bretagne souhaite concevoir ce Fonds Vert comme outil financier innovant associant différentes catégories de contributeurs, en particulier privés, ou encore au travers des obligations réglementaires en matière de compensation.

Pour réussir, les institutions régionales impliquent toute entreprise, acteur financier ou citoyen responsables qui souhaitent se mobiliser ou soutenir ce financement local vertueux et participatif.

Si le sujet vous intéresse mais vous n’êtes pas disponible aux créneaux proposés, n’hésitez à venir échanger directement sur notre stand Région Bretagne.

 

Finistère, Eau potable 2050. Avec le Département du Finistère

La raréfaction des ressources en eau attendue dans un contexte de changement climatique, dont il est d’ores et déjà constaté les effets, pourrait engendrer demain des risques pour l’alimentation en eau potable. Pour le département du Finistère, ce sont chaque année quelques demandes de dérogation au respect du débit réservé qui sont sollicitées par les producteurs d’eau pour les prélèvements en rivière. La sécheresse hivernale 2017 n’a pas permis de recharger suffisamment les nappes, ni de disposer des volumes suffisants dans les retenues pour assurer le soutien d’étiage de quelques prises d’eau essentielles pour la sécurisation de l’alimentation en eau potable en Finistère.

Aussi le Conseil départemental, animateur du schéma départemental d’alimentation en eau adopté en 2014 engage une réflexion pour définir une stratégie pour anticiper ces changements, qui devraient conduire à une baisse des ressources en eau et des besoins en augmentation. Il est donc opportun d’échanger sur les données à prendre en compte pour la compréhension des évolutions attendues, et de définir collectivement des plans d’action soucieux de la solidarité nécessaire pour faire face aux enjeux de demain.

Si le sujet vous intéresse mais vous n’êtes pas disponible aux créneaux proposés, n’hésitez à venir échanger directement sur notre stand « Département du Finistère ».

 

Droit de préemption environnemental au service des milieux aquatiques et de la biodiversité. Avec le Département d’Ille-Et-Vilaine

Un atelier sur ce sujet est proposé par le Département d’Ille et Vilaine de 9h30 à 11h, jeudi 30 janvier salle Volga Hall 5.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la mise en œuvre du DPE, compétence exclusive des Départements, au bénéfice de la reconquête des milieux aquatiques et de la biodiversité, inscrivez-vous à ce rendez-vous.

 

Projet Interreg « Water Test Network », connaissez-vous ? Si vous êtes PME dans le secteur économique de l’eau cela peut vous intéressez ! Avec BRGM

Projet INTERREG ENO « Water test Network » : jusqu’à 50 k€ d’aide pour encourager l’innovation des PME dans le domaine de l’eau.

 

 

Planification des rendez-vous (créneaux de 10 min) et inscription sur notre plateforme en ligne : cgle.reservio.com

F.A.Q