footer

Du mercredi 7 au vendredi 9 octobre 2020
Massy, France
10e Assises nationales de la biodiversité

Save the date

Les entreprises du paysage au service de la biodiversité

La filière du paysage doit servir de lien entre les différents acteurs de l’aménagement du territoire dans le but de préserver la biodiversité. Face à cette exigence, les entreprises du paysage se placent en première ligne grâce à leur connaissance du vivant.

Agir pour le vivant avec des solutions fondées sur la nature devient aujourd’hui la ligne directrice des différents aménagements du territoire. Cette ligne de conduite est en réalité le quotidien des entreprises du paysage, car elles ont des compétences multiples dont celles de travailler avec le végétal, le minéral et l’eau. Renverser la tendance afin d’augmenter ou de protéger la biodiversité dans les jardins, espaces verts et zones naturelles sensibles les concerne donc directement puisqu’elles ont toutes les qualifications pour intervenir sur le vivant.

 

Une expertise fondée

Partant de ce savoir-faire, les entreprises du paysage ont la capacité d’apporter leur expertise pour faire évoluer les projets d’aménagement afin que les ouvrages soient en accord avec les objectifs écologiques visés. Il faut aussi rappeler que le génie écologique fait partie intégrante de leurs compétences, ce domaine constituant d’ailleurs la spécialité d’une partie d’entre elles. De la plantation de haies diversifiées avec des espèces locales à la restauration écologique du lit des rivières, elles peuvent intervenir sur un large panel de travaux extérieurs. Leur force tient aussi dans l’entretien de ces aménagements : avoir du recul sur le vivant demande un suivi sur un temps long, ce que les entreprises effectuent avec rigueur puisqu’elles sont habituées à observer, expérimenter puis analyser les résultats des techniques mises en œuvre.

Une pédagogie engagée

Pour faire évoluer les mentalités en faveur de la biodiversité et convaincre leurs clients, par exemple sur les pratiques alternatives d’entretien des jardins, les techniciens des entreprises du paysage font chaque jour preuve de pédagogie. Ils prennent ce rôle à cœur car les espaces privés dont ils ont la charge représentent des superficies très importantes en regard des espaces publics. Agir pour l’augmentation et le respect de la biodiversité dans ces espaces constitue donc un enjeu au cœur de leurs préoccupations. Les entreprises deviennent de véritables acteurs de l’éducation à l’environnement, tant auprès du grand public que des aménageurs. Leur force de proposition s’appuie à la fois sur leur connaissance du milieu vivant et sur la formation des équipes en écologie appliquée.

Des innovations potentielles

Présents sur le terrain, les paysagistes sont en permanence confrontés aux contraintes des sites à réaménager et de ce fait, les seuls à pouvoir adapter leurs interventions en fonction de ces contraintes. De cette adaptation nécessaire découlent des solutions techniques pour y remédier, ainsi que des innovations matérielles permettant de prendre en compte les sols, la conservation de la végétation existante et la biodiversité. La création d’outils spécifiques répondant aux situations et problématiques rencontrées fait ainsi partie de l’évolution du métier d’entrepreneur du paysage.

 

En conclusion, dans tous les domaines du génie écologique et du maintien de la biodiversité ou de sa restauration, les entreprises du paysage sont les mieux placées pour intervenir de façon réfléchie, avec une expertise éprouvée et les compétences techniques nécessaires.  



Publié le 30/09/2020
F.A.Q