footer

Du mercredi 7 au vendredi 9 septembre 2022
Besançon, France
12es Assises Nationales de la Biodiversité

S'inscrire

FEDERATION NATIONALE DES CHASSEURS

Ces zones humides chassées, qui grâce à l’action des chasseurs, permettent de conserver des cœurs de biodiversité !

 

Passionnés par les territoires sur lesquels ils vivent, au-delà de la pratique de leur loisir,  les chasseurs s’investissent dans la conservation de la nature !

Parce qu’ils chassent, parce qu’ils sont propriétaires terriens ou gestionnaires d’espaces, les chasseurs ont permis de maintenir de nombreux territoires en espaces naturels, d’éviter leur destruction pour des utilisations plus industrielles. Aujourd’hui, ils font souvent l’objet de classements en aires protégées. Constituant le plus gros réseau du monde rural (95 fédérations, 70000 sociétés locales de chasse, des dizaines de milliers de propriétés chassées), les chasseurs s’investissent concrètement dans des actions de réhabilitation de la trame écologique, de conservation de faune sauvage, d’acquisition de connaissance et de suivi d’espèces ou dans des actions d’éducation à l’environnement.

Le principe de l'utilisation durable des ressources est maintenant reconnu comme instrument important au service de la conservation par l’UICN et inscrit au Code de l’Environnement depuis la loi de 2016 sur la protection et la reconquête de la biodiversité.

En Hauts de France par exemple, de l’Etude Régionale des Zones Humides Chassées en passant par le programme OIZH’eau 60*, les Fédérations Départementales des Chasseurs se sont distinguées par la mise en place d’actions concrètes en matière de conservation des zones humides, et ce avec l’appui de l’Office Français de la Biodiversité, du Conseil Régional, de l’Agence de l’Eau Artois-Picardie : expertises faune flore, maintien des niveaux d’eau et de la fonctionnalité écologique des sites, fauches avec des engins adaptés aux zones humides, pâturage extensifs, maintien de prairies humides, de roselières et de mosaïques d’habitats, lutte contre les espèces exotiques envahissantes, etc. Un documentaire a été tourné sur des sites naturels de différents départements : Baie d’Authie Nord et marais de Balançon à Merlimont (62) ; Baie d’Authie Sud à Fort-Mahon et marais de la Chaussée-Tirancourt (80) ; Marais de Hondschoote et Warhem (59) ; Marais de Babeuf en Moyenne vallée de l’Oise (60). De jeunes naturalistes, collaborateurs de fédérations de chasseurs y présentent leur travail réalisé en partenariat avec les propriétaires privés et les acteurs  des territoires (gestionnaires d’aires protégées, conservatoires, collectivités locales, agences de l’eau etc.). Au-delà des seules espèces de gibier d’eau, de nombreuses espèces de flore et de faune sont conservées comme par exemple l’orchis des marais ou la naïade aux yeux bleus (voir photo illustrative).

Il peut être visionné sur https://youtu.be/zAescn6T5S0

 

La loi n° 2019-773 du 24 juillet 2019 portant création de l'Office français de la biodiversité, et modifiant les missions des fédérations des chasseurs a mis en place le dispositif écocontribution, qui permet aujourd’hui de démultiplier ces initiatives sur les territoires. Les projets reçoivent l’appui du fonds biodiversité alimenté par chaque chasseur validant son permis, et l’un appui financier complémentaire de l’Office Français de la Biodiversité.

 

Pour en savoir plus,

- La base de données CynActions’Biodiv : https://www.chasseurdefrance.com/agir/cynactions/, 350 projets de conservation des zones humides y sont répertoriés

- Le site Internet de notre fondation  https://www.fondationfaunesauvage.com/, de nombreuses zones humides ont été acquises avec l’argent des chasseurs pour leur conservation.

 

Contacts :

Fédération Régionale des Chasseurs des Hauts de France : frc.hautsdefrance@chasseurdefrance.com

Fédération Nationales des Chasseurs : contact@chasseurdefrance.com

 

 

›››



Publié le 19/07/2022
F.A.Q