footer

Du mercredi 3 au jeudi 4 novembre 2021
Lieusaint, France
11e Assises nationales de la biodiversité

S'inscrire

Edito de François DUROVRAY

Président du Conseil départemental de l'Essonne

Après avoir eu l’honneur d’accueillir les Assises deux années consécutives le Département de l’Essonne est fier de participer à nouveau à l’organisation de cette édition en partenariat avec le Département de Seine-et-Marne, la communauté d’agglomération Grand Paris Sud et aux côtés de la Région.

Pour cette 11è édition j’ai souhaité que l’engagement de notre Département porte particulièrement sur la lutte contre l’artificialisation des sols, alors que l’Essonne a adopté en décembre dernier l’objectif de Zéro Artificialisation Nette (ZAN) à l’horizon 2050. 

La lutte contre le réchauffement climatique est le grand défi de notre génération comme le souligne à nouveau, de façon bouleversante, le dernier rapport du GIEC. Nous ne pourrons le relever que par une action déterminée au niveau des territoires, à commencer par la lutte contre l’artificialisation absolument indispensable pour préserver la qualité écologique des sols et donc les conditions nécessaires à l’atteinte de la neutralité carbone.

C’est dans cet esprit que le Département mène depuis 1989 une politique de protection, de gestion et d’ouverture au public des Espaces Naturels Sensibles en Essonne. La labellisation des marais de la basse vallée de l’Essonne et de la Juine sur la Liste verte de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est venue reconnaitre et récompenser cet engagement.

La question de la préservation des sols interroge directement la mise en œuvre de politiques d’aménagement durable du territoire afin de concilier activités humaines et préservation de la biodiversité, pour lesquelles les collectivités ont un rôle clé à jouer.

Le site du cirque naturel de l’Essonne qui sera proposé dans des visites conjointes entre l’Essonne et Grand Paris sud illustre à ce titre parfaitement l’esprit qui anime les politiques d’aménagement de notre territoire.

 

Ainsi, l’Essonne contribuera à nouveau activement aux débats, espérant entrainer dans son sillage d’autres collectivités et approfondir ses politiques environnementales au contact de l’ensemble des partenaires, élus et territoires.

F.A.Q